Plusieurs raisons peuvent expliquer un réflexe non intégré et tout le monde,  autant les adultes que les enfants,  avons tous des réflexes non intégrés ou partiellement intégrés. Ceci ne nous empêche pas nécessairement d'être fonctionnels dans la vie en général. Tout dépend du nombre de réflexes non-intégrés et du niveau de leur intégration. Mais ils ont tous une influence au niveau de l'ensemble des sphères de notre vie (physique, affective, sociale, intellectuelle), sans le savoir (voir section réflexes non-intégrés et conséquences).

 

Le cerveau étant si bien fait qu'il contourne ces difficultés dans la mesure du possible de façon plus ou moins adaptée en compensant de différentes façons par exemple: en modifiant la posture du corps. C'est pourquoi en observant la posture de la personne nous sommes en mesure de faire des liens avec le réflexe non-intégré. Certains développent aussi diverses stratégies face à des événements banals en soi, mais qui pour eux, sont très émotifs  (évitement, rituel, crise de colère, rigidité, anxiété, etc.).

 

Après une période de temps non définie, certaines compensations peuvent amener des difficultés plus importantes dans notre vie. Nous pouvons nous retrouver avec des maux physiques (mal de dos, tension, etc.) ou des réactions disproportionnées (anxiété généralisée, grosse colère, dépression, crise de panique, etc.). Certains événements traumatisants (accident, agression, épuisement professionnel, etc.) peuvent aussi faire resurgir certains réflexes qui étaient intégrés et tout à coup, nous nous sentons dépassés par les événements.

Causes d'un réflexe non intégré

Voici une liste de circonstances qui peuvent avoir une influence sur l'intégration de certains réflexes. Ce n'est pas une liste exhaustive de tous les facteurs et ce n'est pas parce que votre enfant ou vous, avez vécu une de ces situations qu'automatiquement le réflexe n'est pas intégré.   Il s'agit plutôt d'un ensemble de facteurs.

 

  • Stress important vécu par la mère en cours de grossesse

  • Maladie ou alitement de la mère en cours de grossesse

  • Contact de la mère avec des produits chimiques, drogues, alcool durant la grossesse

  • Enfant prématuré

  • Enfant né par césarienne particulièrement en urgence

  • Utilisation des forceps, péridurale

  • Enfant avec cordon autour du cou

  • Accouchement difficile ou très rapide

  • Dépression post-partum ou maladie de la mère 

  • Faiblesse d'un membre ou handicap

  • Manque de  stimulation sensorielle dans les premières années de vie

  • Maladies ou problèmes physiques en jeune âge

  • Enfant mis en position verticale trop rapidement

  • Enfant souvent dans siège de bébé, exerciseur, balançoire

  • Etc.

Il faut comprendre qu'en  tant que parent, nous faisons au mieux de nos connaissances et souhaitons le meilleur pour nos enfants. Plusieurs de ces facteurs  sont hors de notre contrôle.

       info@lenvoldupapillon.ca          450 602-6204             Saint-Jérôme

  • Facebook l'envol du papillon

© 2016 L'envol du papillon.  Tous droits réservés. Dernière mise à jour 2019